Abattage des arbres aux Bons Villers

Décisions de la réunion entre la commune et le Service Public

Abattage des arbres aux Bons Villers

 

Suite à la demande expresse de la commune des Bons Villers, une réunion a été organisée ce matin entre le Service Public de Wallonie
et les autorités communales sur le terrain.


Lors de celle-ci,

 

La commune a :

· fait part de sa colère et celles des citoyens vis-à-vis des abattages massifs et du manque d’information et de concertation ;

· expliqué que, selon elle, de nombreux arbres ont été coupés sans motif valable de sécurité ;

· exigé des compensations pour ses nombreux arbres coupés, en terme de biodiversité ;

· indiqué l'émoi sur l'impact paysager de la commune;

· rappelé sa demande de prolongation de la suspension d’abattage tant que les citoyens et la commune n’ont pas de vue globale sur les arbres à couper et à compenser ;

· demandé un mur antibruit le long de la Chaussée de Bruxelles.

 

Le Service Public de Wallonie a :

· fait son mea-culpa par rapport au manque de communication et d’information vis-à-vis des autorités communales et des citoyens ;

· fait preuve d’empathie par rapport aux réactions citoyennes et communales concernant l’impact paysager, mais rappelle que les études montrent que l’écran visuel que représente les arbres n’a que très peu, voire pas d’effet, sur l’aspect acoustique ;

· expliqué plus largement sa décision d’abattage des arbres le long des voiries régionales sur l’ensemble de la Wallonie, le motif principal étant l’amélioration de la sécurité (feuilles en automne qui bouchent les avaloirs et qui entraînent de l’aquaplaning, arbres menaçants de tombés en période de vent, branches qui tombent sur l’effet de neige,…) ;

· rappelé que le développement de la végétation sur ces différentes parcelles est dû à un manque d’entretien durant les décennies précédentes ;

· informé qu’il suivait un protocole précis pour les règles d’abattages ;

· mis en exergue qu’il s’agissait non d’abattage d’arbres mais d’un recepage, à savoir une taille drastique qui consiste à effectuer une coupe courte d’un arbre pour inciter aux repousses et ainsi, à terme, laisser la nature reprendre ses droits ;

· montré son ouverture à une compensation des arbres coupés, mais sur une base objective.

 

La commune et le Service Public de Wallonie ont décidé de : 

· se revoir très prochainement pour objectiver les compensations sur base d’un avis d’un agent paysagiste ;

· suspendre sine die toutes opérations d’abattages sans avoir un plan global concerté sur les arbres à couper et à compenser ;

 

Le Collège de Les Bons Villers

0472/20.17.56

 

 

 

Actions sur le document

« Mai 2019 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Fond européen agricole pour le développement rural: l'Europe s'investit dans les zones rurales

europe.jpg      coq.jpg